Actualités
2 octobre 2020

Vieillissement : il faut agir, vite

Publié début septembre, le dernier rapport du think tank Matières Grises détaille avec précision l’évolution du vieillissement de la société française entre 2020 et 2030.

Cette note a le mérite de montrer que le vieillissement cache des réalités bien distinctes. Ainsi Matières Grises s’est évertué à dissocier sur la période 2020-2030, la croissance du nombre de personnes de 85 ans et celles âgées de 75 à 84 ans. Alors que la première catégorie augmentera très faiblement tout au long de la prochaine décennie – au point même d’assister à une diminution du nombre de 85 ans et plus entre 2025 et 2027 – le nombre des 75-84 ans va proprement exploser avec une augmentation de + 49 % ! Les 75-84 passeront de 4 millions en 2020 à 6 millions en 2030.

En revanche, pendant la décennie suivante, 2030-2040, ce sera l’inverse. Le nombre de « 85 ans et + » augmentera de + 58 % entre soit 1,3 million de personnes en plus tandis que la croissance des 75-84 ans sera plus maîtrisée. Sachant que le rapport Libault estime à 10 milliards d’euros l’effort à réaliser d’ici 2030, on n’imagine difficilement les ressources qui devront être mobilisées pendant la décennie suivante.

Si le défi de la dépendance prendra toute sa dimension à partir de 2030, la décennie à venir doit donc prioritairement traiter la question des vieux fragiles mais autonomes. Un défi qui passe par l’adaptation des logements, de l’urbanisme ou des transports. Des sujets qui, jusqu’ici, n’ont pas été au cœur des débats.

Pour découvrir la note de Matières Grises :
https://www.ehpa.fr/pdf/note-MG-decennie-2020-2030.pdf

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire