Actualités
© Michel Le Moine

15 février 2021

Vaccination : dur dur pour les Idec

Particulièrement mobilisées depuis le début de la campagne de vaccination, les Idec ont traversé cette première étape dans la douleur, en raison notamment du manque de personnels et pour l’instant l’avenir reste flou…

Si l’on a beaucoup insisté sur la place des médecins coordonnateurs dans la mise en œuvre de la campagne de vaccination, les Idec ont été également en première ligne. Cela a été à elles, par exemple, de faire en sorte que les résidents soient prêts, de s’assurer d’un volume de personnels suffisant, de préparer les seringues et même parfois de procéder à la vaccination, mais tout n’a pas été si simple. Présidente de la FFIDEC, Anne-Hélène Decosne explique tout d’abord que l’appréhension des protocoles par les équipes a été rendue complexe par leur lourdeur, mais également à cause des informations parfois contradictoires qui pouvaient circuler. « Certains établissements se sont appuyés sur les ARS pour s’organiser. D’autres, sur les grands groupes dont ils faisaient partie. »

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire