Actualités
12 juin 2020

Une campagne budgétaire sous le signe du Covid-19

A contexte « extra » ordinaire, campagne budgétaire « extra » ordinaire ! La circulaire qui vient d’être publiée met en musique, en sus des financements habituels dévolus au secteur, ceux destinés à financer les « mesures covid-19 » mises en œuvre depuis le mois de mars.

Pour compenser l’impact financier de la crise sanitaire, l’objectif global des dépenses (OGD) personnes âgées « a été réévalué de 981 millions d’euros » annoncent la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la direction de la sécurité sociale (DSS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), cosignataires de l’instruction budgétaire médico-sociale pour 2020 qui vient d’être soumis à concertation. Une rallonge qui doit permettre de financer la « prime covid-19 » ainsi que la compensation des surcoûts et éventuelles pertes de recettes enregistrés notamment par les Ehpad.

La « prime covid » devient réalité en Ehpad

Conformément à l’annonce du Président de la République du 25 mars dernier, la circulaire prévoit une enveloppe de financements complémentaires de 750 M€ pour le versement d’une prime exceptionnelle aux salariés des établissements et services médico-sociaux pour personnes âgées (506M€) et personnes handicapées (244M€).

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire