Actualités
11 juillet 2019

Un aide-soignant violent condamné à 5 ans de prison

Un aide-soignant de 57 ans pris en flagrant délit via une caméra cachée dans la chambre par la famille, de violence et d’insultes envers une résidence de 98 ans vient d’être condamné à 5 ans de prison. Une sanction exemplaire qui soulève par ailleurs de nombreuses questions.

On se rappelle tous ce fait divers effroyable : un aide-soignant d’un Ehpad à Arcueil en région parisienne frappant une résidente de 98 ans, agression filmée par une caméra dissimulée dans la chambre par la famille elle-même. Depuis, deux jugements ont eu lieu. Récit.

Tout commence au début 2019 lorsqu’une famille s’aperçoit que le corps de sa parente fait apparaître des hématomes. Pour en avoir le cœur net, elle dissimule une caméra dans la chambre : une caméra qui va mettre à jour les violences qu’inflige un aide-soignant à la résidente. Dans la nuit du 6 février, la résidente tombe de son lit et appelle à l’aide pendant 1h45. Quand finalement l’aide-soignant intervient c’est pour insulter la dame de 98 ans, la traîner par les jambes puis par les cheveux avant qu’elle en arrive à demander « pitié ». Les images seront visibles quelques heures sur les réseaux sociaux soulevant le dégoût et la colère de nombreux internautes et journalistes. Les termes « ferme ta gueule », « vieille salope » ou « tu fais chier » sont clairement identifiés…

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités