Actualités
15 octobre 2012

Trois missions pour une loi

Après celle emmenée par Luc Broussy sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population, Michèle Delaunay, la ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, a lancé deux nouvelles missions, l’une sur la prévention confiée au gériatre Jean-Pierre Aquino, l’autre sur les comparaisons internationales, déléguée à la députée PS de Charente, Martine Pinville.

L’arsenal est prêt. Prêt pour construire la grande loi sur le vieillissement, promise pour 2014. Alors que la mission Broussy sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population a débuté ses travaux il y a 15 jours, Michèle Delaunay a donné le coup d’envoi, en début de semaine, à deux autres chantiers.

Le gériatre Jean-Pierre Aquino, président du comité national de coordination des politiques publiques de prévention de la perte d’autonomie, est chargé de plancher sur « la prévention et la qualité de vie ». C’est donc lui qui travaillera sur le premier volet de la loi, celui de l’anticipation et de la prévention. Dans sa lettre de mission, la ministre lui demande de procéder à un état des lieux et à une synthèse des bonnes pratiques en matière de prévention, de faire des propositions sur la coordination des actions à mener, et d’établir « une grille d’analyse » pour « guider l’ensemble des politiques de prévention et les inscrire dans un cadre stratégique national ». En clair, résume Michèle Delaunay, il s’agit de « décliner de manière citoyenne l’état de nos connaissances ». En encore plus clair, Jean-Pierre Aquino devra notamment débroussailler la politique de prévention à l’égard des personnes âgées – qui existe déjà mais se fait dans un ordre dispersé – et définir des populations cibles – par exemple cette frange fragile entre les seniors en bonne santé et les personnes déjà dépendantes, ces âgés aux portes de la dépendance mais dont l’état est réversible… notamment grâce à des actions de prévention.

Autre mission, celle confiée à Martine Pinville, députée PS de Charente, qui va s’atteler aux comparaisons internationales. Avec l’appui du centre d’analyse stratégique (CAS), elle ira en balade au Québec, en Espagne et en Suède, pour prendre le meilleur de ce qui se fait en matière d’accompagnement des personnes âgées.

Pour en savoir plus, lisez le Mensuel des Maisons de Retraite d'octobre!

Le gériatre, Jean-Pierre Aquino et Martine Pinville, députée PS de charente.
© Valérie Lespez – EHPA Presse

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire