Actualités
31 mai 2017

Traitement médicamenteux d’Alzheimer : pas de déremboursement… pour l’instant

La Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a considéré le 16 octobre dernier que le service médical rendu par les quatre médicaments utilisés dans le traitement de la maladie d’Alzheimer était insuffisant pour qu’ils soient pris en charge par la solidarité nationale. Généralement, le Ministère suit l’avis de la HAS et acte du déremboursement. Mais c’était sans compter la levée de boucliers qu’a provoqué cet avis.

France Alzheimer a de suite pointé le triple risque du déremboursement : remise en cause de l’égalité des malades dans l’accès au traitement, remise en cause de la prise en charge globale combinant thérapie médicamenteuse et non médicamenteuse et frein à la participation des patients français à la recherche, l’accès aux essais thérapeutiques étant lié à la prise de médicaments.

Plusieurs professeurs experts ont, eux, offert un démenti scientifique, arguant dans Libération le 20 mars dernier, sources à l’appui, que le bénéfice cognitif des médicaments était « statistiquement démontré dans toutes les études à haut niveau de preuve scientifique », qualifiant le déremboursement d’un « recul inédit dans le monde occidental ».

Temporisation… et propositions

Face à cette situation, Marisol Touraine a préféré temporiser et saisir le Professeur Michel Clanet, Président du comité de suivi du Plan maladies neuro-dégénératives, pour élaborer des propositions, ce qui a permis à la Ministre d’annoncer le 11 avril qu’il n’y aurait pas de déremboursement mais une mise en place au 1er novembre 2017 d’une revalorisation du remboursement des consultations de généralistes relatives à la maladie d’Alzheimer, d’un programme de formation aux maladies neurodégénératives destiné aux professionnels, ainsi que l’ouverture de 20 unités cognitivo-comportementales supplémentaires en France.

Des mesures qui ont été accueillies avec soulagement et vigilance et ce, avant que ne soit nommée la nouvelle Ministre de la santé, Agnès Buzyn, précédemment Présidente… de la HAS.

 

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire