Actualités
6 octobre 2022

Suicide médicalement assisté : le CCNE entrouvre la porte…

Dans un avis rendu le 13 septembre le Comité consultatif national d’éthique envisage pour la première fois et sous certaines conditions, la possibilité de légaliser le suicide médicalement assisté. Une façon de lancer le débat national qui se prépare sur le sujet…

C’est un véritable tournant que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a opéré, le 13 septembre dernier, dans un avis rendant désormais possible à certaines conditions, la mise en œuvre en France du suicide médicalement assisté. Signe que la question est très complexe et se situe en rupture totale avec les précédentes positions du Comité ces dernières années, l’avis 139 sobrement intitulé « Questions éthiques relatives aux situations de fin de vie : autonomie et solidarité » (Avis 139), précise que plusieurs membres ont fait part de leurs réserves et que l’unanimité n’a pu être acquise. Le CCNE qui s’était autosaisi sur la question en juin 2021, note tout d’abord dans ce document d’une soixantaine de pages que le rapport que la société française entretient avec la mort a désormais changé. « La fin de la vie n’est plus perçue comme un temps essentiel de l’expérience humaine. Les rites de passage disparaissent, la sécularisation progresse, les représentations symboliques et spirituelles s’effacent peu à peu. »

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire