Actualités
10 janvier 2013

Services d’aide et Ehpad : les augmentations fixées par l’État

Les services d’aide à domicile agréés et les maisons de retraite commerciales, s’ils fixent leurs tarifs librement, ne peuvent pas, pour autant, les augmenter à l’envi. Chaque année, le gouvernement décide des augmentations maximales. Celles de 2013 viennent de sortir.

Les services d’aide à domicile agréés – qui peuvent être des entreprises de services à la personne, mais aussi des associations – ne peuvent pas, en 2013, augmenter leurs tarifs de plus de 3,5 %. C’est le gouvernement qui l’a décidé, via un arrêté daté du 18 décembre dernier, paru au Journal officiel. C’est bien plus que les années précédentes, puisque les hausses maximales étaient de 2,4% en 2012.
Concernant les maisons de retraite, la hausse des tarifs est limitée à 2,3 % en 2013, contre 2,5 % en 2012. Cette mesure ne concerne pas les Ehpad et Ehpa qui accueillent des bénéficiaires de l’aide sociale, ou qui sont conventionnés à l’APL (aide personnalisée au logement). Ce sont donc essentiellement des maisons de retraite à statut commercial. Cette limitation de la hausse des tarifs ne concernent que les contrats en cours ; les maisons de retraite fixent librement leurs prix pour les nouveaux résidents.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire