Actualités
4 mai 2012

SAP : des chiffres sur l’emploi enfin utilisables

La grande faiblesse des services à la personne, c’est la difficulté de recenser avec précisions, et sans ambiguïté, le nombre de salariés et d’heure travaillées dans le secteur. L’Agence nationale des services à la personne travaille à un tableau de bord et le Conseil national de l’information statistique vient de rendre un rapport.

Des chiffres sur l’emploi dans le secteur des services à la personne, il y a en a déjà. L’Insee, l’Acoss (la baque de la Sécu), l’Ircem (la caisse de retraite des particuliers employeurs) et l’ANSP ont chacune des données sur les intervenants et le nombre d’heures réalisées. Sauf  que ces différentes statistiques ne sont pas construites selon la même méthode, et du coup, ne comptent pas la même chose. A cette difficulté s’ajoute celle des doublons, c’est-à-dire l’impossibilité de repérer les intervenants qui travaillent en emploi direct et chez un prestataire ou ceux qui travaillent chez plusieurs prestataires.

Un groupe de travail mis en place par le Conseil national de l’information statistique (Cnis) vient de rendre son rapport sur le sujet. Il recommande… d’utiliser la bonne source en fonction de ce que l’on cherche ! Exemples : pour le suivi des effectifs salariés du secteur, se référer, pour les particuliers employeurs, aux chiffres de l’Ircem ; pour le suivi des heures rémunérées et des effectifs salariés en mode prestataire, se référer aux données de la Direction de l’animation de la recherche, des études et de la statistique (Dares) et ANSP. Certes, le Cnis n’avait pas pour mission d’imposer une seule méthode de calcul, mais pas sur que ses recommandations simplifient vraiment les calculs…

De son côté, l’ANSP promet de publier, une fois par an, un tableau de bord commun, rassemblant toutes les données disponibles.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire