Actualités
@ Faust Favart

5 juin 2019

SANTEXPO, LE SALON DE LA FHF

Historiquement, les mois de mai et juin sont le théâtre de nombreux congrès professionnels. S’y retrouvent les adhérents des fédérations, des conférenciers et autres experts mais aussi des entreprises qui viennent non seulement exposer mais aussi contribuer au financement de manifestations professionnelles qui, sans elles, auraient du mal à survivre économiquement. Petit tour d’horizon de ces évènements qui cette année mènent de Paris à Marseille, de Perpignan aux Sables d’Olonne.

L’organisateur

A deux ans près, la Fédération Hospitalière de France est la doyenne des grandes fédérations du secteur puisque née en 1924 quand l’autre grande fédération du secteur public, l’Union Nationale des CCAS date, elle, de 1926. Quatre-vingt-quinze ans plus tard, la FHF est, plus que jamais, la puissante fédération d’un secteur public hospitalier regroupant à la fois les Hôpitaux et les Ehpad publics autonomes ou hospitaliers. Mais le salon, lui, est largement géré par PG Promotion, une entreprise qui organise depuis des années ce salon colossal.

L’évènement

La FHF organise des salons depuis 1965. Autant dire qu’elle est doyenne aussi en la matière. On aura connu durant des années les salons Hôpital Expo, Géront Expo, Handicap Expo, HIT Expo (e-santé), avant que la FHF ait souhaité rendre tout ça plus cohérent, et plus … international en baptisant à partir de 2015 l’évènement, Paris Healthcare Week. Peut-être pour rappeler la Fashion Week ? En tout cas, le terme semble n’avoir pas fait autant florès puisque la FHF vient de décider d’en changer. C’est l’annonce qu’a faite en effet Frédéric Valletoux, président de la FHF, en ouverture du salon le 21 mai dernier en dévoilant le nom qui servira d’étendard aux prochaines éditions : SANTEXPO. Pas sûr que cette valse des noms ait permis au cours des dernières années de mieux identifier un rendez-vous qui brasse des populations somme toute très diverses et au sein duquel le médico-social n’a plus la place essentielle qu’il avait lors des éditions de GerontExpo.

L’Edition 2019

La Paris Healthcare Week 2019 s’est tenue, comme toujours, sur 3 jours au Palais des Expositions de la Porte de Versailles en compagnie du Salon Infirmier. Résultat : plus de 850 exposants, plus de 380 conférences ou « agoras » et près de 30.000 visiteurs. Mais pas de Ministre, puisqu’Agnès Buzyn était interdite de prise de parole pour cause d’obligation de réserve en pleine campagne électorale. Pourtant, il y avait bien une autre ministre présente : Geneviève Darrieussecq. Qui n’était pas là en qualité de Secrétaire d’Etat aux Armées mais de présidente… de la FHF Nouvelle-Aquitaine.

Frédéric Valletoux a prononcé un discours inaugural où il a rappelé son attachement à l’accessibilité sociale des Ehpad et donc à l’instauration d’un « bouclier dépendance », proposition 126 du Rapport Libault. Une mesure qui consiste à ne pas facturer au bout de 4 ans d’hébergement un résident au-delà de ses ressources propres. Cela pourrait concerner 90.000 personnes sur les 600.000 résidents en Ehpad. Mais le président de la FHF veut aller plus loin en instaurant ce bouclier … dès le premier jour de l’entrée en établissement. Pour cette raison, et bien d’autres, ce proche du Premier Ministre, Edouard Philippe, réclame 10 milliards d’euros…

Le dîner

Il n’y en a pas. En revanche, le mercredi soir est traditionnellement réservé à un immense cocktail regroupant toujours un incroyable casting. Tout ce qui compte dans l’univers sanitaire et médico-social se retrouve ici entre petits fours et coupes de champagne. C’est là qu’on a pu croiser Agnès Buzyn, qui n’ayant pas pu inaugurer le salon la veille est venue faire un coucou aux hospitaliers présents en masse ce soir-là. A commencer par son propre directeur de cabinet, Raymond Le Moign, qui fut, dans une autre vie, directeur général du CHU de Toulouse.

Les dirigeants

Président de la FHF depuis 2011 (réélu en 2016 contre Olivier Veran, devenu entre temps rapporteur général du PLFSS à l’Assemblée Nationale…), ­Frédéric Valletoux est à la tête d’un Conseil d’Administration d’une quarantaine de membres ; sa déléguée générale est Zaynab Riet, ancienne directrice de l’Hôpital du Havre.

Partager cet article

Retour aux actualités