Actualités
8 juin 2012

Réduire les coûts de construction des Ehpad

En partenariat avec la CNSA, l'Agence nationale d’appui à la performance (Anap) inaugure ce mois-ci un observatoire des coûts de construction des Ehpad. Où l'on apprend que les coûts pourraient être réduits... pour peu que les chantiers soient mieux préparés.

« Un outil nécessaire à l'évaluation « sincère » des projets immobiliers menés par les établissements et services médico-sociaux ». C'est ainsi que l'Agence nationale d'appui à la performance (Anap) décrit son nouvel observatoire, en réalité une extension au médico-social des études réalisées depuis 2004 pour le secteur sanitaire.

Pour justifier cette extension au médico-social, l'Anap remarque que « l'apport d'information et de transparence (…) peut permettre de limiter l'impact des opérations immobilières sur les prix de journées acquittés par les résidents, ainsi que sur les budgets de fonctionnement. Dans le contexte national actuel de tarification des Ehpad (…), cette vision claire des investissements est indispensable. » Les analyses de l'observatoire devraient notamment servir lors de la phase de programmation des investissements immobiliers, puis dans celle de mise en concurrence des entreprises de travaux.

L'observatoire a déjà produit sa première étude pour 2012, en s'appuyant sur l'analyse statistique de près de 90 opérations menées par des Ehpad publics et privés (mais avec un ratio de 80 % de publics). Celle-ci fait ressortir certains points à améliorer d'urgence, notamment au regard des besoins de modernisation des Ehpad pour la décennie à venir, estimés à 11,7 milliards d'euros. Publiques ou privées, la taille médiane des nouvelles constructions s'établit autour de 5 000 m2, alors qu’avec des durées de construction similaires – plus de trois ans en moyenne – les opérations du secteur sanitaire concernent des projets en moyenne quatre fois plus grand ! C'est pour l'Anap l'occasion de pointer un « allongement excessif de la phase des travaux » dans le secteur médico-social, qui serait notamment dû au manque de préparation des chantiers. L'agence suggère donc de renforcer les équipes entourant le maître d'ouvrage. Hors travaux de voirie et réseaux divers (VRD), le coût médian au mètre carré s'élève quant à lui à 1450 euros HT (avec un coût supérieur en moyenne de 15 % en Ile-de-France) et à 86 000 euros HT par lit/place. À noter également que les coûts de construction des Ehpad intégrant des « critères environnementaux » sont très similaires à ceux des autres structures.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire