Actualités
25 mai 2012

Qui y a-t-il donc dans les cabinets ministériels ?

 

Depuis leur nomination, les ministres s’activent pour recruter leurs proches collaborateurs. Voici quelques noms connus de la sphère sociale qui vont désormais travailler à l’Élysée, Matignon et au ministère des Affaires sociales. 

 

Le Journal Officiel, très précieux en ces temps de composition des cabinets ministériels n’a pas encore livré tous ses secrets en la matière. Mais « Dépendance, le débat » récapitule pour vous quelques nominations déjà officielles… et d’autres encore officieuses.

A l’Elysée, Michel Yahielest le conseiller travail, emploi et protection sociale de François Hollande. Énarque, inspecteur général des affaires sociales (Igas), délégué général de l'Association des régions de France (ARF) et ancien DRH de la Ville de Paris, Michel Yahiel a déjà écumé un certain nombre de cabinets ministériels : notamment celui de Georgina Dufoix, en 1984, alors ministre des Affaires sociales et de la Solidarité et celui de Jean-Louis Bianco, ministre des Affaires sociales et de l’Intégration dans le gouvernement d’Édith Cresson, en 1991. C’est donc un habitué des lambris de la République et un fin connaisseur du social. 

A Matignon, Christophe Devys est le conseiller social de Jean-Marc Ayrault. Jusqu’ici secrétaire général du conseil d’État, Christophe Devys, énarque, agrégé de mathématiques, a notamment été conseiller technique en charge de la protection sociale au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin, entre 1997 et 2000. Dans son équipe, Jean-Philippe Vinquant, secrétaire général du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie, et Cécile Courrèges, qui fut notamment la benjamine des directeurs d’agences régionales de santé ; elle était directrice de l’ARS de Bourgogne.

A la Santé et aux Affaires sociales : Marisol Touraine a choisi Jean-Luc Nevache comme directeur de cabinet. Il était depuis 2011 délégué interministériel à la sécurité routière. Ancien directeur de l’ARH de Guadeloupe, il fut également conseiller pour les affaires sociales au cabinet d’Alain Richard, alors ministre de la Défense, de 1997 à 2001. Benjamin Griveaux, tête bien faite (HEC) et « plume » efficace (auteur d’un tout récent essai intitulé « Salauds de pauvres ! » chez Fayard), est le conseiller politique de la ministre. Il était vice-président du conseil général de Saône-et-Loire en charge de l’insertion. Au cabinet également, Aurélie Lorrain-Itty, jeune énarque et membre de l’Igas, fut durant les six derniers mois la « tour de contrôle » de Marisol Touraine dans l’équipe de campagne, manageant les équipes et coordonnant tout le travail produit par les experts. Jérôme Clerc, chef du bureau établissements de santé et médico-sociaux à la direction de la Sécurité sociale, est en charge de l’hôpital.

 Légende photo : Cécile Courrèges – copyright : Jenane Wahby, EHPA Presse

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire