Actualités
© Med Photo Studio - Fotolia

18 avril 2018

Quelle plus-value des infirmières de nuit ?

Alors que le débat autour de l’efficacité des infirmières de nuit tarde à se refermer, une table ronde, lors de la dernière édition des Assises des Ehpad, a fait le point sur ce vaste sujet. Une occasion de rappeler quelques vérités.

Alors que l’Etat est en train de généraliser les financements permettant d’installer des infirmières de nuit dans les établissements, l’efficacité d’un tel dispo sitif pose toujours question du côté des médecins coordonnateurs. Une table ronde qui s’est tenue le 12 mars dernier dans le cadre des Assises nationales des Ehpad, est longuement revenue sur ce sujet d’actualité. Première intervenante à cette rencontre, Maryse Duval, directrice générale du groupe SOS Seniors, a détaillé l’expérience en cours au sein de son groupe dans laquelle six Ehpad ont mutualisé depuis 2015 une infirmière pour accompagner les résidents à la tombée du jour. Cette initiative, dont le coût annuel, financé par l’ARS, est estimé à 170 000 euros, présente de nombreux bienfaits selon Maryse Duval. Tout d’abord celle-ci a permis d’améliorer la pertinence des recours aux urgences et des hospitalisations. Elle a également contribué la sécurité des personnels présents au sein de l’établissement durant la nuit.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire