Actualités
2 juillet 2019

Préserver ses capacités cognitives en dépit de l’avancée en âge : un défi

Présente lors des dernières Rencontres de Santé publique France début juin, la professeure Sandrine Andrieu est revenue sur les facteurs positifs ou négatifs qui conduisent au déclin cognitif. Des données dont la fiabilité scientifique demeure incertaine.

Au regard du vieillissement massif de la population française dans les prochaines décennies, le maintien des capacités cognitives, malgré l’avancée en âge, apparaît comme un défi majeur des politiques de santé publique. Mais que sait-on vraiment du processus de déclin cognitif et des facteurs qui pourraient freiner celui-ci ? Intervenant lors des dernières rencontres de Santé publique France qui se sont déroulées les 4 et 5 juin derniers à Paris, la professeure Sandrine Andrieu, chercheuse à l’Inserm, praticienne hospitalier au CHU de Toulouse et spécialiste de la question est venue apporter quelques éléments de réponse.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire