Actualités
1 mars 2012

Pour le FIR et pour le meilleur

Un décret du 27 février fixe la liste des dispositifs qui pourront être financés par le nouveau Fonds d'intervention régionale (FIR). Un décret très « sanitaire », mais qui ouvre quand même quelques perspectives aux professionnels médico-sociaux. 

Regroupant plusieurs fonds, le FIR devrait pouvoir financer de nombreux champs d'action, parmi lesquels on peut citer :

La participation aux actions de prévention des handicaps et de la perte d’autonomie, mais aussi la prise en charge elle-même des personnes âgées et handicapées… sauf quand elles sont financées par les conseils généraux ;

le financement de contrats locaux d'amélioration des conditions de travail et d'actions participant à formation professionnelle ;

les dispositifs expérimentaux favorisant les bonnes pratiques de soins (exemple : les réseaux de santé) et la coopération entre professionnels de santé. Le décret cite pour exemple la télémédecine ou les maisons de santé pour leur caractère pluridisciplinaire;

les frais de logistique, conseil, restructuration/rénovation des établissements de santé. Des dépenses d'investissement qui seront limitées par un plafond fixé par arrêté.

Les orientations nationales du FIR seront décidées par le conseil national de pilotage des ARS. Les financements alloués feront l'objet d'évaluation dans le cadre de contrats pluriannuels d'objectifs et de moyens (Cpom). La plupart des dispositions de ce nouvel arrêté entrent en vigueur au 1ermars.

Légende photo : Emmanuelle Wargon, sécrétaire générale des ministères sociaux, qui pilote les ARS au niveau national.  

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire