Actualités
23 novembre 2011

Plus de 6800 emplois détruits dans le réseau UNA !

Pour faire pression sur le gouvernement, le réseau d’aide à domicile UNA a décidé de publier tous les mois un Barom’Emploi, pour faire état des pertes en ligne. Et le premier de ces baromètres est loin d’être réjouissant.  

« Nous vous donnons rendez-vous chaque mois pour faire l’état de l’évolution dramatique que connaît le secteur. » C’est l’invitation un peu macabre faite par le réseau UNA, l’un des leaders de l’aide à domicile, qui vient de publier les résultats de son premier Barom’Emploi. L’objectif est clairement affiché : faire pression sur un gouvernement, tenaillé entre ses promesses à l’aide à domicile et son triple A, qui chipote un peu sur l’aide financière apportée au secteur. Rappelez-vous,le fonds d’intervention promis par la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, d’un montant de 50 millions d’euros – alors que les professionnels réclamaient 150 millions – devrait finalement être versé en deux enveloppes : 25 millions d’euros en 2012, et 25 millions d’euros en 2013.

Insuffisant, tonne UNA, qui met en regard de cette proposition ses propres chiffres de destruction d’emplois. Ainsi, au 30 septembre 2011, pour le seul réseau UNA donc, 6860 emplois auraient été détruits. 15 structures sont actuellement en procédure de sauvegarde ou en redressement judiciaire, ce qui représente 1751 emplois menacés, complète la fédération.

En 2010, selon des chiffres de la direction générale de la cohésion sociale, la branche de l’aide à domicile avait perdu 8700 emplois.  

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire