Actualités
15 septembre 2020

Plan de relance : rénovation et… construction d’Ehpad

Six milliards d’euros : c’est le montant de l’enveloppe dédiée au secteur sanitaire et médico-social dans le cadre du plan de relance. Avec une place non négligeable faite aux Ehpad.

Le 3 septembre, le Premier Ministre présentait aux français son plan de relance post-Covid doté de 100 milliards d’euros. Sur cette somme, 6 milliards sont dédiés aux priorités d’investissement structurelles dans les secteurs sanitaire et médico-social ainsi que dans le numérique en santé.

Le document officiel de 296 pages met l’accent sur le sous-investissement qui a frappé le secteur hospitalier et médico-social depuis plusieurs années. Endettés, privés de marges de manœuvres, les établissements n’ont eu qu’une faible capacité d’investissement. Quant au secteur médico-social, le rapport note que « la singularité de son mode de financement a eu pour conséquence une carence chronique des investissements dans les EHPAD, dont un quart est désormais dans un état de vétusté notoire (principalement dans le secteur public) ».

Premier objectif donc du plan de relance : consacrer 2,1 milliards d’euros sur 5 ans à la rénovation des Ehpad principalement publics. Le Plan évoque la modernisation de 65.000 places d’Ehpad « particulièrement vétustes » d’ici 2025.

Deuxième objectif : combler le retard de la France dans le domaine des outils numériques en santé, « le secteur médico-social » note le rapport « accusant un retard plus important encore ». 1,4 Mds€ devraient donc être consacrés dans les trois prochaines années au rattrapage du retard « dans l’interopérabilité et la modernisation des outils numérique en santé ». Mais le Plan évoque aussi « l’équipement des établissements, en particulier publics en petits équipements technologiques innovants à très forte valeur ajoutée pour les résidents et les personnels : rails de transfert, fauteuils électriques, capteurs de détection des chutes, etc… »

Mais c’est la troisième mention aux Ehpad dans le Plan de relance qui est apparue très surprenante. Le document mentionne en effet la « construction progressive de nouvelles places pour atteindre l’objectif de + 30 000 à horizon 2030, avec de premières programmations en 2021 – 2025 ». Comment cela ? Il serait donc prévu, alors que personne, absolument personne n’en avait parlé avant, de créer 30.000 places d’Ehpad supplémentaires dans les 10 prochaines années ?

Drôle d’idée. Car non seulement les taux d’occupation sont aujourd’hui préoccupants dans beaucoup d’endroits mais l’ensemble des acteurs a au fond admis qu’il convenait de dépasser le modèle de l’Ehpad ou pour le moins de le réinventer. Et voilà que, sans concertation aucune, le Plan de relance annonce la création de 3.000 places par an en moyenne au moment où le nombre de 85 ans et plus dans notre pays va stagner (cf. article page 15). Voilà de quoi alimenter les débats prochains du « Laroque de l’Autonomie ».

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire