Actualités
16 novembre 2012

Perte d’autonomie : du parcours de santé au… parcours de vie

Francis Idrac, président du Conseil de la CNSA. © Jenane Wahbi - EHPA Presse

La réflexion sur les « parcours » des personnes âgées s’enrichit. Le Conseil de la CNSA a décidé de contribuer à la réflexion sur le « parcours de vie » des personnes âgées en perte d’autonomie. Ses recommandations devront être rendues en avril 2013.

Vous le savez désormais, la philosophie du parcours de santé des personnes âgées en perte d’autonomie, se résume selon cette formule « le bon professionnel, au bon endroit, au bon moment ». Objectif visé par les pouvoirs publics : assurer la coordination des acteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires.
C’est à présent au tour du Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), qui s’est réuni le 13 novembre, de se saisir de ce sujet pour contribuer à ce chantier et élargir la réflexion à la notion… de parcours de vie. Concrètement, au-delà de la dimension médicale, le Conseil de la CNSA veut prendre en considération, dans ses travaux, tous les aspects de la vie des personnes âgées (environnement, famille, social, citoyenneté, logement…). En février 2012, cette thématique du parcours de vie des personnes en perte d’autonomie était au cœur des rencontres du Conseil scientifique de la CNSA. Deux journées de débats qui ont permis de faire le point sur les modalités de gestion des moments de rupture dans la prise en charge et sur les moyens d’améliorer l’accompagnement des personnes. « Dans un contexte de foisonnement de dispositifs publics et associatifs relatifs à la coordination des acteurs, le Conseil réfléchira à la façon dont la gouvernance et l’organisation du système de santé au sens large doivent évoluer en profondeur pour optimiser les parcours des usagers », a précisé la CNSA dans un communiqué de presse. Une attention particulière sera portée aux formules innovantes de logement et aux évolutions des métiers de l’accompagnement. Le rapport comprenant les conclusions et les préconisations devrait être remis en avril 2013. Encore à temps pour nourrir la loi sur le vieillissement, actuellement en préparation.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire