Actualités
16 novembre 2011

Pathos : le comité fantôme existe !

On n’y croyait plus. Promis depuis octobre 2010, le comité scientifique des référentiels Aggir et Pathos était depuis resté dans les limbes. Mais voilà que l’Etat le réanime, en officialisant sa création le 10 novembre dernier.  

C’est peu dire que la création de ce comité était attendue. Annoncé en octobre 2010, il était censé être constitué et installé avant l’été 2011. Mais rien n’est venu, alors que les outils Pathos et Aggir sont déterminants pour la prise en charge des résidents d’Ehpad, mais aussi pour le financement des établissements, et que ces outils nécessitent, de l’accord de tous, un toilettage.

Tout vient à point à qui sait attendre !  La création du comité scientifique est désormais officielle, annoncée par arrêté du 31 octobre 2011 – mais paru seulement au JO du 10 novembre.

Les missions du comité : conduire un travail sur l’évaluation médicale, la définition des besoins en soins et des stratégiques ; proposer des évolutions en matière de cotation, de pondération médicale et de codage ; harmoniser les pratiques d’utilisation des référentiels ; valider les guides de remplissage et les manuels de formation.

Parmi les membres du comité, présidé par le Pr Jean-Luc Novella, on trouve la fine fleur de la gérontologie et de la gériatrie, dont le Pr Gilles Berrut, président de la Société française de gériatrie et de gérontologie, le Pr Marie-Eve Joël, présidente du conseil scientifique de la CNSA, et évidemment le Dr Jean-Marie Vétel, le « père » de Pathos.

Légende : Dr Jean-Marie Vétel, chargé de mission Pathos et Aggir.  

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire