Actualités
15 juillet 2022

Orpéa : un nouveau duo pour panser les plaies et préparer l’avenir

Le n°2 de Saint-Gobain et l’ancien n°1 de la SNCF arrivent au chevet d’Orpéa, une entreprise meurtrie par la publication en début d’année de l’ouvrage « Les Fossoyeurs ». Un casting plutôt prometteur qui aura une tâche immense : rétablir la confiance des pouvoirs publics, des familles, des résidents et des personnels.

Jean-Claude Brdenk, celui qui fut pendant plus de 20 ans le directeur général en charge de l’exploitation a déjà pris le large en novembre 2020, poussé dehors par les actionnaires. Yves Le Masne, le directeur général plénipotentiaire s’est quant à lui fait débarquer par le conseil d’administration le 30 janvier dernier, moins de sept jours après la publication des bonnes feuilles des Fossoyeurs dans Le Monde. Ne restait plus dans ce trio que Philippe Charrier qui, lui, présidait le conseil d’administration depuis 2017. Jusqu’ici resté dans l’ombre du confort ouaté des conseils d’administration, il a de fait pris la lumière au lendemain des révélations de Victor Castanet.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire