Actualités
1 juillet 2022

« Notre médecin télé coordonnateur est toujours là, même à distance… »

Cadre de santé et attachée de direction dans un Ehpad des Alpes-de-Haute-Provence, Lydia Soltani fait appel à la télé coordination depuis 2019 et ne souhaite pas forcément changer de formule.

Quand en 2017, Lydia Soltani, cadre de santé, prend ses fonctions au sein de l’Ehpad Les Jardins du Cigaloun à Volx, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le poste de médecin coordonnateur est vacant. Plusieurs médecins se sont succédés sans succès malgré les efforts de la direction pour les fidéliser. Celle-ci commence donc à travailler seule, en collaborant uniquement avec les médecins traitants qui ne peuvent consacrer qu’un temps de présence restreint sur l’établissement. « La situation était très difficile car nous ne pouvions pas offrir un suivi médical adapté à nos résidents, ni sensibiliser et former les équipes soignantes sur le circuit du médicament, les troubles psychos comportementaux, la fin de vie ou la déshydratation par exemple ».

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire