Actualités
3 mai 2012

Marie-Anne Montchamp n’aime pas les « professionnels de la dépendance »

Dans un livre paru ces jours-ci, Marie-Anne Montchamp, l’encore secrétaire d’Etat aux Solidarités, revient sur la réforme de la dépendance avortée… et s’en prend très directement aux fédérations professionnelles.

Marie-Anne Montchamp a la dent dure contre les « professionnels de la dépendance ». Dans un livre d’entretien qui vient de paraître (1), elle raconte les coulisses du grand débat national sur la dépendance. Elle y explique par exemple qu’elle s’est « trouvée confrontée à des professionnels de la dépendance souvent sur la défensive ». Et de poursuivre : « J’ai bien vu à l’œuvre des tenants de l’immobilisme. Faire de ce sujets un débat d’expert était leur rêve. Leur raisonnement reposait sur un calcul tout simple : à partir de 2025, le nombre de personnes âgées deplus de 85 ans doublera. Il faut donc multiplier par deux le nombre d’établissements médicalisés (…). Et d’un coup, le débat se résume à la question du financement de ce modèle séduisant qui nous promet à tous l’Ehpad pour y finir nos jours. (…)»

Plus loin, elle regrette aussi la pauvreté des multiples contributions parues lors ou à l’issue du débat dépendance : « Lesnombreuses contributions qui nous ont été fournies durant cette période ne proposaient pour la plupart aucune remise en cause du modèle existant. Les contributeurs en restaient à l’organisation actuelle simplement extrapolée à la situation démographique de 2030 ! » Seul trouve grâce aux yeux de la secrétaire d’État le rapport du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie, « Assurance maladie et perte d’autonomie » (en ligne dans la rubrique Actu du site Internet www.ehpa.fr)…

 (1) « A gauche de la droite », Marie-Anne Montchamp, entretiens avec Noël Bouttier, éditions Desclée de Brouwer. 

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire