Actualités
2 novembre 2021

Marc Bourquin, le couteau-suisse du médico-social

Les remises de décoration ont au moins un mérite : celui de mettre en lumière le parcours de ceux qui justement ne sont pas toujours sous les sunlights. Le 11 octobre dernier, l’ancien ministre Claude Evin remettait les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à Marc Bourquin. Prétexte pour revenir sur le parcours de celui qui hante le secteur depuis 20 ans.

« Mon fils est chevalier » disait-elle, fière, en ce début d’année 2021 dans sa chambre d’un Ehpad public de la Drôme. La maman de Marc Bourquin n’aura pourtant pas eu la joie de voir un ancien Ministre, Claude Evin, épingler un ruban rouge sur le côté gauche de la veste du fiston : elle a eu la mauvaise idée de mourir trois semaines avant à l’âge de 92 ans.

Mais fière, elle avait raison de l’être. Car ce fils d’un cévenol, professeur d’histoire et d’une mère alsacienne, élevé dans une culture marquée par le protestantisme est le pur produit de la République et du service public. Etudes secondaires à Montélimar, fac de droit à Montpellier, Sciences-Po à Paris, il choisit ensuite l’école de Rennes – alors Ensp avant de devenir Ehesp – et intègre une promotion de directeur d’hôpital où il côtoie notamment une certaine Zaynab Riet, aujourd’hui déléguée générale de la FHF.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire