Actualités
© Françoise Stijepovic

11 décembre 2020

Malgré la menace du virus, remettre de la vie dans l’Ehpad

Si Les Genêts, Ehpad du Groupe SOS situé à Méru dans l’Oise, est plutôt épargné par le virus jusqu’ici, la vigilance reste de mise. L’objectif à l’heure actuelle est bien de réparer les effets désastreux du confinement sur les résidents.

On le sait, les Ehpad connaissent des situations variables et très évolutives concernant la diffusion du virus, les clusters et vagues de décès frappent de plein fouet certains et épargnent les autres. L’Ehpad des Genêts, situé à Méru dans l’Oise et géré par le Groupe SOS, est à ranger pour l’instant dans la deuxième catégorie, mais ici tout le monde a bien conscience que cette situation est extrêmement précaire. « Nous avons vécu une première vague très mouvementée ; de longues journées pendant lesquelles nous avons fait en sorte de mettre en place des protocoles, de former nos personnels à la vitesse de l’éclair et de réorganiser notre établissement. Il a fallu d’un côté rassurer nos usagers et leurs proches, et de l’autre, accompagner les équipes face à ce nouvel adversaire. Heureusement nous avons bénéficié de l’aide et des conseils du Groupe SOS que nous pouvions solliciter à tout moment », raconte Anna Rzewuski, la directrice de l’établissement.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire