Actualités
5 juin 2019

Loi Grand Âge : une impression de malaise

Le MMR soulignait mi-mai les atermoiements du Gouvernement sur le dossier grand âge deux mois après la publication du rapport Libault. Début juin, toujours rien de neuf laissant ainsi le malaise se confirmer.

Jusqu’ici l’affaire avait pourtant été rondement menée. Fin mai 2018 : annonce du Plan Buzyn. Mi-juin 2018 : discours du Président de la République annonçant une loi dès 2019. Octobre 2018 : lancement des concertations. Janvier 2018 : rapports conclusifs des 10 groupes de travail de la Concertation nationale. Mars 2018 : publication du Rapport Libault. Chapeau ! Mais depuis… plus rien.

Non que le gouvernement se soit endormi. Fabrice Perrin, le nouveau « Monsieur Grand Âge » au Cabinet d’Agnès Buzyn reçoit à tour de bras les acteurs représentatifs du secteur. Il consulte, il écoute, il prend des notes. A la grande satisfaction des fédérations qui semblent avoir trouvé là un interlocuteur attentif et connaisseur du sujet. En même temps, cela fait maintenant huit mois que les uns et les autres s’écoutent… sans rien décider. Au Parlement aussi, on réfléchit. Un groupe de travail « Grand âge et autonomie » s’est constitué au sein du groupe LREM de l’Assemblée Nationale. Ce groupe phosphore en collaboration avec le Ministère qui lui-même n’a pas encore commencé à rédiger le moindre début d’article de loi. Et pour cause, il a une mission prioritaire : celle d’arbitrer le prochain PLFSS.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités