Actualités
25 avril 2019

L’infirmière de nuit à nouveau auscultée

L’impact des infirmières de nuit a déjà fait l’objet de plusieurs études, la plus célèbre sans doute, étant celle menée par le Gérontpôle d’Ile-de-France l’année dernière, mais jamais le dispositif n’avait été évalué à grande échelle, à partir des données de plusieurs territoires.

C’est désormais chose faîte avec l’étude publiée, le 15 avril dernier, par l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) qui s’est intéressée à six territoires pilotes Paerpa ayant mutualisé des infirmiers de nuit en Ehpad. Selon ce document, le dispositif reste relativement complexe à organiser, même après sa mise en place, notamment pour une sollicitation effective des professionnels la nuit, mais il a incontestablement un impact, en sécurisant les équipes de nuit présentes en établissement. Il favorise également de meilleures relations avec le Samu et la prise en charge des soins palliatifs. Il est regrettable cependant que l’étude ne traite que superficiellement des impacts médico-économiques du dispositif, car c’est bien aujourd’hui l’élément « clé » susceptible de diviser le secteur…

Partager cet article

Retour aux actualités