Actualités
2 septembre 2021

Les soft skills en Ehpad

Les soft skills, qu’on pourrait traduire par le terme de « compétences comportementales » ou « compétences douces », par opposition aux compétences techniques, suscitent un intérêt croissant des entreprises dans leur démarche de recrutement. L’empathie, la capacité d’adaptation, la résilience, la gestion du stress, l’esprit d’entreprise, la motivation… : autant d’indéniables qualités difficilement mesurables grâce à un diplôme. Effet de mode ou pas, le fait est que ces « soft skills » sont devenus un outil majeur en matière de gestion des ressources humaines depuis plusieurs années.

S’ils suscitent curiosité et intérêt, on ne sait pas toujours par quel bout prendre ce concept aux contours un peu flous. Les soft skills correspondent-ils à une révolution de la relation entre les personnes ? Peuvent-ils représenter une avancée dans la gestion des ressources humaines des Ehpad ? Ou redécouvre-t-on des compétences qui ont toujours été inhérentes aux métiers du grand âge, centrés sur l’attention et le soin ?

Pour en savoir plus, le Mensuel des Maisons de Retraite est allé à la rencontre de deux personnalités : Cécile Jarleton, chercheuse et doctorante en psychologie du travail et Sébastien Kostiw, consultant en ressources humaines et praticien fin connaisseur du secteur, pour vous donner quelques premières clés de compréhension.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire