Actualités
20 octobre 2011

Les médicaments anti-Alzheimer seront bien remboursés

Selon un avis confidentiel de la HAS – que s'est procuré le journal La Croix – les quatre médicaments anti-Alzheimer actuellement sur le marché, et soumis à une sévère réévaluation depuis juillet dernier, ne devraient finalement pas être déremboursés. Une baisse du prix des molécules pourrait cependant être négociée avec les firmes productrices. 

« Faible » mais pas « insuffisant ». C'est le jugement que devrait finalement porter la Haute autorité de santé (HAS) sur le service médical rendu (SMR) par les quatre médicaments anti-Alzheimer actuellement sur le marché : l'Aricept, le Reminyl, l'Exelon et l'Ebixa.

Cette requalification du SMR n'entrainera pas de modification sur le remboursement de ces médicaments, pris en charge à 100%. Les craintes d'un déremboursement partiel ou total avaient pourtant été très vives, après l'annonce en juillet d'un réexamen par la HAS de l'efficacité de ces médicaments. Outre bien sûr les firmes pharmaceutiques, de nombreux spécialistes étaient montés au créneau. Gériatre et président d'honneur du SNGC, le Dr. Jean-Marie Vétel pointait notamment le risque qu'un déremboursement ait un fort impact symbolique, entrainant un désinvestissement du corps médical. L'association France Alzheimer s'était également inquiétée de ce possible déremboursement.

Sans impacter le remboursement, le nouvel avis de la HAS pourrait toutefois ouvrir la voie à une nouvelle négociation de l'Etat avec les firmes pharmaceutiques sur le prix de ces quatre médicaments.  

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire