Actualités
30 décembre 2022

Les IPA en gérontologie verront-elles le jour ?

Les infirmiers en pratique avancée n’ont toujours pas de formation et de compétences reconnues en matière de gérontologie, ce qui limitent leur intervention, notamment en Ehpad, les empêchant d’apporter toutes leur plus-value.

L’utilité des infirmiers en pratique avancée (IPA) n’est plus à démontrer, mais leur domaine d’intervention ne cesse de faire débat, en particulier quand il s’agit d’envisager leur intervention dans le secteur des personnes âgées. Un débat largement entretenu par Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des professions de santé qui, après avoir affirmé être hostile à la création des IPA en gérontologie et souhaité ouvrir une discussion sur le sujet lors des dernières Journées annuelles de la SFGG, le 7 novembre, a laissé le secteur du grand âge dans le plus grand désarroi. Mais revenons à la source de cette discorde qui dure maintenant depuis plusieurs mois, voire plus. Il existe actuellement cinq domaines d’intervention pour les IPA : « pathologies chroniques stabilisées, prévention et polypathologies courantes en soins primaires », oncologie et hémato-oncologie, « maladie rénale chronique, dialyse, transplantation rénale », psychiatrie/santé mentale et urgences.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire