Actualités
© Patrick Dagonnot

2 novembre 2021

Les Ehpad publics ont-ils un avenir ?

Le secteur public va-t-il mourir ? Pour le président de la Conférence nationale des directeurs d’Ehpad publics, Emmanuel Sys, la réponse est non… à condition d’agir rapidement pour accompagner la restructuration de milliers d’établissements condamnés à disparaître si rien n’est fait et construire un Ehpad du futur à la hauteur des enjeux.

Nous sommes entrés, à l’évidence, dans une ère différente. Nous ne pouvons pas contester le soutien politique évident à l’investissement de nos établissements médico-sociaux, au regard des montants historiques dont les Plans d’aide à l’Investissement vont être dotés. Les 1.5 milliards et les 600 millions pour le numérique, sur 5 ans, témoignent de l’engagement de l’Etat dans la rénovation, la restructuration des Ehpad, notamment publics. Il serait malhonnête de ne pas le reconnaître.

Mais il nous faut, dans le même temps, rappeler cette dure réalité, mise en évidence par le rapport Libault : 25% des Ehpad, notamment publics n’ont pas bénéficier de restructuration lourde depuis 25 ans. Le secteur public souffre ainsi d’un taux de vétusté important, supérieur aux autres secteurs, et qui vient potentiellement condamner, à termes, leur existence, si rien n’est fait.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire