Actualités
14 mai 2018

Les Ehpad au filtre de l’humour british

Il s’appelle Adam Biles. Il est un brillant trentenaire anglais et il a décidé de consacrer son premier roman de 500 pages à la vie... dans une maison de retraite.

Mais il faut dire que Les Chênes Verts n’est pas une maison comme les autres. Ici, il est interdit de posséder une montre. Les familles ne sont pas autorisées à apporter de la nourriture, et il est fortement conseillé de baisser les yeux lorsque les aides-soignants arrivent pour l’inspection des dortoirs. On ne rigole pas avec le règlement, et encore moins avec la direction.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire