Actualités
6 juillet 2012

Législatives : les in et les out

40 % de nouveaux députés au Palais Bourbon à l’issue des législatives du week-end dernier ! Petit tour d’horizon des résultats des personnalités du secteur.

Marie-Anne Montchamp, Valérie Rosso-Debord et Laurent Hénart, victimes de la vague rose. Marie-Anne Montchamp, l’ancienne secrétaire d’État chargé des Solidarités dans le gouvernement Fillon, qui se présentait dans la 4e circonscription des Français de l’étranger, a été battue par le socialiste Philip Cordery. Pour rappel, Roselyne Bachelot, son ex ministre de tutelle, ne se représentait pas à la députation. Autre personnalité de premier plan du secteur, Valérie Rosso-Debord (UMP) a, elle aussi, fait chou blanc dans la 2e circonscription de Meurthe-et-Moselle. L’ex députée avait lancé un pavé dans la mare, il y a tout juste deux ans, avec son fameux rapport sur la dépendance, où elle proposait entre autres de remplacer l’APA par une assurance privée et de sortir les GIR 4 de l’APA. Même département, même sort pour Laurent Hénart (Parti Radical), qui se présentait dans la 1re circonscription de Meurthe-et-Moselle. Le président de l’Agence nationale des services à la personne (ANSP) s’est fait balayé par la candidate socialiste Chaynesse Khirouni.

Yves Bur (UMP) ne ferraillera plus, non plus, sur les bancs de l’Hémicycle. Ce grand spécialiste de l’assurance maladie et de la santé publique avait souhaité ne pas se représenter dans « sa » circonscription alsacienne – il était député depuis 17 ans.

Dans ce contexte, Bérengère Poletti (UMP) fait office de rescapée. L’élue des Ardennes – elle entame son troisième mandat – auteur d’un très remarqué rapport sur l’aide à domicile, compte bien continuer à plancher sur le handicap et la dépendance et à siéger à la commission des Affaires sociales de l’Assemblée. Catherine Vautrin (UMP), ancienne secrétaire d’État aux Personnes âgées dans le gouvernement Raffarin, a elle aussi été confortablement réélue dans la 2e circonscription de la Marne.

À gauche, les piliers du secteur sont au rendez-vous. Pascal Terrasse (PS) a été réélu haut la main au 2e tour face au concurrent du Front National dans la 1re circonscription de l’Ardèche. Danièle Hoffman-Rispal (PS), très active dans l’Hémicycle sur les questions du grand âge, a bien failli ne pas pouvoir se présenter, l’accord PS-EELV ayant permis le « parachutage » de Cécile Duflot dans la 6e circonscription de Paris. Finalement suppléante de l’ex secrétaire générale de EELV, Danièle Hoffman-Rispal siègera bien à l’Assemblée, tant que Cécile Duflot sera ministre. Même sort pour Jérôme Guedj (PS), président du conseil général de l’Essonne, dont l’un des dadas est la réduction du reste à charge des résidents d’Ehpad. Suppléant de François Lamy, vainqueur dans la 6e circonscription de l’Essonne, Jérôme Guedj fait son entrée au Palais Bourbon et y restera tant que François Lamy conservera un portefeuille. Catherine Lemorton (PS) et Jean-Marie Le Guen (PS), plus spécialisés sur la santé, ont également été réélus, respectivement dans la Haute-Garonne et à Paris.

Du côté des perdants, Martine Billard (Front de Gauche), responsable des questions du grand âge auprès de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle, et Anny Poursinoff, (EELV) elle aussi très au fait de ces sujets pendant la présidentielle, sont battues, respectivement à Paris et dans les Yvelines.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire