Actualités
13 juin 2017

« Le médico-social doit devenir une priorité centrale du prochain quinquennat. »

Difficile d’être en désaccord avec une telle affirmation, à laquelle chacun de vous adhère sans aucun doute.

Pourquoi l’avoir choisie alors ? Parce qu’elle a été prononcée par le président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), fédération qui nous avait habitué à un positionnement hospitalo-centré. A l’occasion de la tenue mi-mai de la Paris Healthcare Week, qui a accueilli près de 30 000 visiteurs cette année, Frédéric Valletoux a également plaidé pour un moratoire sur la réforme de la tarification des Ehpad, dont il craint les « graves conséquences » pour les établissements publics. Se basant sur ses propres études d’impacts, la FHF s’alarme notamment de l’effet de la convergence sur les recettes des Ehpad publics. Elle estime en effet qu’elle pourrait conduire à une perte de plus de 200 millions d’euros pour le secteur public.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire