Actualités
© Laurent Wippern - EHPA Presse

18 avril 2013

Le « droit des âgés » en étendard

La ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, Michèle Delaunay, en visite au congrès Gerosanté à Montpellier, le 16 avril, a enfourché l’un de ses dadas préférés : le « droit des âgés ». Elle prône la création d’une charte et regrette que personne n’incarne ces droits.

« Les conditions de vie des personnes âgées font que leurs droits doivent être expliqués, explicités, prolongés. » Michèle Delaunay, ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, a fait des « droits des âgés », comme elle dit, l’un de ses chevaux de bataille. En visite au congrès gériatrique Gerosanté, à Montpellier, le 16 avril, elle a rebondi sur le thème de la conférence inaugurale (« Les droits de l’Homme concernent aussi la gériatrie et la gérontologie ») pour lancer une idée et émettre un regret.

L’idée : « Je plaide pour que les droits des âgés puissent faire l’objet d’une charte ou d’une convention, comme cela a été fait pour les enfants. Pas pour stigmatiser, mais individualiser leurs circonstances de vie et les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. »

Le regret : « Il faut quelqu’un qui incarne les droits des âgés. » Selon elle, les associations de retraités « ne s’occupent pas des questions de l’âge proprement dites ». Et la ministre de raconter sa rencontre avec le Défenseur des droits… qui n’a visiblement pas manifesté un enthousiasme débordant à l’idée de défendre particulièrement cette population-là.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire