Actualités
5 juin 2019

Le Congrès de la Fnadepa

Historiquement, les mois de mai et juin sont le théâtre de nombreux congrès professionnels. S’y retrouvent les adhérents des fédérations, des conférenciers et autres experts mais aussi des entreprises qui viennent non seulement exposer mais aussi contribuer au financement de manifestations professionnelles qui, sans elles, auraient du mal à survivre économiquement. Petit tour d’horizon de ces évènements qui cette année mènent de Paris à Marseille, de Perpignan aux Sables d’Olonne.

L’organisateur

Fédération de directeurs – et non d’établissements, la Fnadepa est une des associations du secteur les plus sympathiques et authentiques. Peut-être parce qu’elle bosse sur le fond plutôt que de chercher la gloire ; peut-être parce qu’elle produit au lieu de parler.

L’évènement

Les Congrès de la Fnadepa ont toujours eu une caractéristique particulière qui dénote avec le reste des manifestations professionnelles. Ni bling-bling, ni à tout prix au cœur de l’actualité, la Fnadepa privilégie toujours les sujets de terrain ou les sujets transversaux qui font réfléchir. « L’innovation », les « envies et les plaisirs des vieux » ou « les troubles cognitifs » ont été par exemple au cœur des précédentes éditions dans des lieux parfois inhabituels voire improbables comme les Sables d’Olonne, Besançon, Brive ou St Malo. Mais, même parfois difficiles d’accès, leurs Congrès réussissent toujours à mobiliser leurs troupes.

Des troupes qui ne sont pas uniquement composées de directeurs mais aussi de soignants qui viennent pour se rencontrer, pour débattre mais pas que… Car il y a un élément consubstantiel des congrès de la Fnadepa : la séance de « tournage de serviettes » qui ponctue les homériques dîners de cette fédération. Claudy Jarry, longtemps président de la Fnadepa, fut longtemps l’animateur en chef de ces agapes. Nul doute que Jean-Pierre Riso, le nouveau président saura faire perdurer cette tradition qui donne à la Fnadepa son côté si sympa et convivial.

L’Edition 2019

C’est à Perpignan que la Fnadepa a décidé de poser ses valises durant deux jours. Difficile de faire plus au sud… Au centre des débats cette année : la RSE, la Responsabilité Sociale des Entreprises. Pour la Fnadepa, la RSE c’est à la fois « une démarche éthique, une gestion écologique, un management participatif, des relations sociales respectueuses, un projet fédérateur ». On y parlera donc établissement éco-responsable, qualité de vie au travail, management équitable. On le fera avec un sociologue, des consultants spécialisés, un expert autrichien ou encore avec le Dr Xavier Emmanuelli, ancien ministre et fondateur du Samu Social de Paris.

Un Congrès qui sera aussi l’occasion pour la Fnadepa de remettre son Prix Millésim’ÂGE, un prix créé l’an dernier afin de « promouvoir les actions innovantes et valoriser l’expertise des professionnels ». L’an dernier, le Prix était placé sous le thème « Numérique et qualité de vie au travail ». Cette année le Prix récompensera une action lancée par un établissement ou service dans le domaine de la RSE.

Le dîner

Il se tiendra cette année dans le cadre incroyable de l’Eglise des Dominicains, un lieu datant du XIIIème siècle dédié désormais à des activités bien peu monacales… Les serviettes devraient donc y tourner en toute quiétude.

Les dirigeants

Président depuis le printemps 2018, Jean-Pierre Riso, responsable de l’ADMR du Gard, a succédé à Claudy Jarry qui fut président plus d’une décennie. A la tête d’un Conseil d’Administration de 40 professionnels, Jean-Pierre Riso peut aussi compter sur le concours de sa directrice générale, Annabelle Vêques-Malnou (ex-FHF) qui, avec son adjointe, Marie-Hélène Chals anime une petite équipe de 6 permanents.

Partager cet article

Retour aux actualités