Actualités
© Patrick Dagonnot - EHPA Presse

12 septembre 2014

Laurence Rossignol s’exprime sur l’aide à domicile

Alors que la discussion s’ouvre à l’Assemblée nationale sur le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement, Laurence Rossignol a réservé une mention spéciale à l’avenir de l’aide à domicile qu’elle considère comme son « chantier prioritaire ».

Ce mardi 9 septembre débutait à l’Assemblée nationale la discussion sur le projet de loi d’adaptation au vieillissement. Laurence Rossignol a pris la parole à la suite de sa ministre de tutelle, Marisol Touraine, pour présenter les grandes orientations du texte.

Elle aurait pu se contenter de réciter un discours convenu. Mais, non, la secrétaire d’Etat chargée des personnes âgées a tenu à faire un aparté spécifique sur l’aide à domicile…

Laurence Rossignol insiste sur l’aide à domicile…

« Je veux aborder un élément que je considère essentiel à la réussite de cette réforme : l’avenir des services d’aide à domicile. Ces derniers sont un maillon indispensable pour un accompagnement à domicile professionnel, sécurisé et respectueux des habitudes de vie des personnes. » C’est en ces termes que Laurence Rossignol a entamé son passage réservé à l’aide à domicile. Le ton est donné.

Ce « chantier prioritaire » s’articule autour de deux piliers. D’un côté, le fonds de restructuration alimenté à hauteur de 130 millions d’euros entre 2012 et 2014. D’autre part, le fameux acte II de l’APA qui repose sur la revalorisation des plafonds des plans d’aide pour l’ensemble des bénéficiaires et la baisse du reste à charge. Plus de 350 millions d’euros qui devrait contribuer à soutenir la demande d’aide à domicile.

… en attendant son discours du 25 septembre.

Mais, pour la secrétaire d’Etat, le chantier ne s’arrête pas là. « En lien avec les départements et les ARS, nous devons aussi apporter des réponses pérennes aux questions de professionnalisation, de conditions de travail, d’égal accès aux services et de modèle économique. Pour cela, nous allons travailler à une réforme organisationnelle et à un décloisonnement des accompagnements et des métiers de l’aide et des soins à domicile », a-t-elle poursuivi.

La rapporteure du projet de loi, Martine Pinville, a appuyé le propos en indiquant que « le plan pour les métiers de l’autonomie va offrir des perspectives d’emplois pérennes et de qualité aux salariés de l’aide à domicile ».

La suite ? Le 25 septembre prochain à 14h00 précises puisque c’est lors du discours inaugural des 5es Assises Nationales de l’aide à Domicile organisées par notre journal que Laurence Rossignol devrait en effet prononcer un discours, annoncé comme fondateur et ambitieux, sur l’avenir de l’aide à domicile.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire