Actualités
9 mai 2019

L’après Rapport Libault :
un SAV mal maîtrisé

Désormais tout le secteur est suspendu à la loi attendue pour l’automne. Or, depuis la publication du Rapport Libault, le service après-vente laisse à désirer entre atermoiements et gestion politique chaotique.

Rarement la publication d’un rapport d’expert n’avait donné lieu à autant de propos dithyrambiques. Toutes les fédérations avaient salué les conclusions du Rapport Libault issu de la concertation nationale Grand Âge et Autonomie.

Pourtant, depuis, le calendrier bégaie. Au lieu d’embrayer immédiatement, le Gouvernement semble tétanisé. Il avait lui-même indiqué que la priorité des priorités consistait à travailler sans délai sur l’attractivité des métiers. Inutile de débloquer des milliards s’il n’y a personne à embaucher en face, explique en substance l’Etat comme d’ailleurs les fédérations professionnelles. Pourtant, six semaines après la publication du Rapport Libault, le « Monsieur » ou « Madame Métiers », promis par la Ministre, n’était toujours ni nommé, ni même choisi.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités