Actualités
1 juillet 2022

La télé coordination au secours des déserts médicaux

Alors que près de 30 % des Ehpad ne comptent aucun médecin coordonnateur, la télé coordination apparaît comme une solution de plus en plus probante. Comment celle-ci se décline-t-elle dans les territoires ? Quels sont les clés de la réussite et les dérives possibles d’un tel dispositif ? Quel impact sur la profession de médecin coordonnateur ? Le JMC fait le point.

Pour comprendre l’essor de plus en plus visible de la télé coordination en France, il faut prendre la mesure de la situation catastrophique de la démographie médicale de notre pays. Un phénomène qui impacte directement les Ehpad et que la crise sanitaire des deux dernières années a particulièrement mis en lumière. L’absence dans 30 % des Ehpad de tout médecin coordonnateur a des conséquences directes aussi bien sur les résidents que sur les soignants. Selon Pascal Meyvaert, président du SMCG-CSMF, certains établissements n’ont ni medco ni IDEC, ce qui fait reposer l’accompagnement médical des résidents sur des médecins traitants surbookés qui ne pourront rien faire de plus que de répondre aux situations d’urgence.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire