Actualités
Légende photo : Claudy Jarry, président de la Fnadepa, avec au centre la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, Michèle Delaunay, et à droite Françoise Toursière, directrice générale de la Fnadepa, au congrès de la fédération, lundi 3 juin à Bordeaux - copyright : Gabriel Bourovitch - EHPA Presse.

5 juin 2013

La Fnadepa prépare sa mue

Portée par une récente vague d’adhésions, la Fnadepa a fait appel à un expert en stratégie d’entreprise pour remanier son organisation et sa communication. L’avant-projet dévoilé mardi à l’occasion de son congrès annuel, augure d’une métamorphose pour cette fédération de directeurs d’établissements et de services presque trentenaire.

Avec près d’un millier d’adhérents revendiqués, dont plus du tiers l’ont rejoint ces trois dernières années, la Fnadepa (Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour personnes âgées) jouit d’une situation financière « exceptionnelle », selon son président Claudy Jarry. Mieux encore, sa vision d’une société adaptée aux défis du vieillissement, baptisée « troisième voie », semble enfin avoir trouvé une oreille attentive puisque les pouvoirs publics ont élargi leur réflexion au-delà de la stricte dépendance.

Profitant de cette conjoncture favorable, la fédération s’apprête à opérer une transformation en profondeur. « On a connu un développement fort depuis quelques années. Il faut maintenir cette dynamique », a expliqué Claudy Jarry. D’où le recours aux services de l’ancien patron de Renault Consulting, Michel Gambier.

Cet ingénieur de formation s’est appuyé sur un questionnaire envoyé aux adhérents de la Fnadepa. Avec plus de 300 réponses, il a dégagé un « plan opérationnel de déploiement » comprenant 13 projets et s’étalant sur cinq ans. « Tout ne sera pas faisable tout de suite », a-t-il prévenu.

La priorité sera de « maintenir et pérenniser l’expertise, qui repose sur un nombre limité de personnes », pour ne pas « encourir le risque de la voir s’évanouir au gré d’un départ ». Une allusion, peut-être, au prochain départ en retraite de la directrice générale, Françoise Toursière. Mais la fédération veut aussi se donner les moyens « d’attirer des talents et de les garder », a ajouté Claudy Jarry. Pour cela, une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) sera mise en œuvre, comme dans une grande entreprise.

L’autre grand chantier portera sur la communication interne, entre le niveau national et les échelons locaux. Pour faire circuler l’information et, surtout, faire connaître ses prises de positions sur le terrain, la Fnadepa va se convertir à la gestion électronique des documents. En parallèle, des groupes de réflexion seront créés pour associer les adhérents à l’élaboration de la doctrine fédérale.

Par ailleurs, le logo de l’association devrait être complété d’un slogan, afin de « marquer les esprits avec une signature, comme des groupes privés le font », a souligné Claudy Jarry. Sa proposition : « Donnons ensemble de la vie à leurs jours ». Tout un programme.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire