Actualités
© Patrick Dagonnot

28 avril 2022

La coupe Aggir/Pathos : un moment clé à ne pas négliger

Les docteurs Jean-Marie Vétel et Yannick Eon sont revenus sur l’importance de la coupe Aggir/ Pathos pour les établissements dans le cadre d’un atelier proposé lors des dernières Assises des soins en Ehpad. Une occasion également de prendre la mesure des difficultés existantes dans l’usages de ces outils.

La préparation de la coupe Aggir/Pathos est une étape incontournable dans la vie des Ehpad mais les risques d’erreur sont pourtant nombreux et ceci pour plusieurs raisons. Invités à intervenir lors des Assises des soins en Ehpad, les docteurs Jean-Marie Vétel et Yannick Eon, deux spécialistes de cette procédure, ont rappelé les difficultés en cours et les moyens de les surmonter pour rester au plus proche des besoins des résidents. Concernant Aggir, le « sous-codage » domine pour de nombreuses raisons. La première est que le concept Aggir reste encore mal assimilé. Il est essentiel d’évaluer uniquement ce que fait le résident quand on le laisse tout seul. Si une résidente sort toute seule pour faire le tour du pâté de maison mais toujours au bras de son mari, elle bénéficiera d’un codage déplacement extérieur C car lorsqu’elle est seule elle ne fait pas cette sortie.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire