Actualités
30 mai 2022

Interview de Jean-Christophe Amarantinis et de Florence Arnaiz-Maumé

Dans une ambiance plombée par l’affaire Orpéa, le SYNERPA réunissait les 2 et 3 juin à Cannes son 21ème Congrès. Prétexte pour interroger le duo qui dirige le syndicat du secteur privé : son président, Jean-Christophe Amarantinis et sa déléguée générale, Florence Arnaiz-Maumé ont répondu aux questions du MMR.

Le MMR : Le début de l’année a été marqué par la publication des Fossoyeurs. Quelle fut votre réaction par rapport au livre ? Soupçonniez-vous certains éléments ? Quel a été votre degré de surprise ?   

Jean-Christophe Amarantinis : Nous ne nous y attendions absolument pas. Nous avons été à la fois choqués, peinés et déstabilisés. Au-delà du choc, cela nous a montré qu’il était impératif de renouer le lien de confiance entre les professionnels et les Français, notamment celles et ceux qui s’occupent des personnes âgées qu’ils soient leurs enfants ou leurs conjoints. Il a fallu que nous fassions preuve d’audace pour essayer de trouver des solutions afin de sortir de ce marasme.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire