Actualités
© sebra - Fotolia

30 avril 2018

Intégrer le médicament au cœur de la SNS

Pour lutter contre la iatrogénie médicamenteuse, notamment auprès des personnes âgées, le Collectif de bon usage du médicament, qui rassemble la plupart des représentants des professionnels de santé comme la Société française de gériatrie et de gérontologie, a publié le 22 mars dernier une liste de recommandations à destination d’Agnès Buzyn, avec l’objectif de les inclure dans les actions de la nouvelle Stratégie nationale de santé (SNS).

Il est notamment proposé de fixer un objectif de réduction des décès et des hospitalisations dus au mauvais usage du médicament à cinq ans, de créer un observatoire du bon usage, de renforcer la formation de tous les professionnels de santé, d’encourager la coopération médecins-pharmaciens au travers du développement professionnel continu, de généraliser dans les logiciels d’aide à la prescription, la détection des interactions provenant de multi-prescriptions ou encore d’accélérer via le dossier médical partagé, la mise à disposition des outils de partage des données patients. Bref, un vaste programme, dans lequel les médecins coordonnateurs devraient être largement impliqués…

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire