Actualités
16 décembre 2022

Il l’a dit…

Le 8 novembre, le ministre de la Santé, François Braun, a créé la polémique en évoquant auprès du journal La Provence les 20 % d’infirmières qui abandonnent leurs études.

Pour lui, leur renoncement est aussi lié « à la maltraitance en stage ». On vous laisse juge de la suite : « Pour leur premier stage, en première année, ils vont se retrouver en Ehpad ou en gériatrie, c’est quasi systématique ». Il poursuit : « mais comme ils n’ont pas de compétence d’infirmières, on leur dit ‘on manque d’aides-soignants, donc tu vas faire les toilettes’, et en plus ils se font engueuler ». Puis il conclut : « Ce type de stage à très forte pression, il faut les mettre plutôt en fin d’études. […] Pour le premier stage, on doit faire briller les yeux, ils doivent être en réa, aux urgences, dans des services très pointus ». Des propos qui ne sont pas passés et sur lesquels se sont lâchés de nombreux professionnels sur les réseaux sociaux. Il y a en effet du progrès à faire pour construire la fameuse campagne gouvernementale d’attractivité des métiers…


Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire