Actualités
24 janvier 2012

Igas : oui au tarif global

Alors que les Ehpad n’y ont plus accès depuis plus d’un an, l’Inspection générale des affaires sociales préconise de rouvrir la possibilité de passer en tarif global. Mais à certaines conditions. 

Pas de rapport de l’Igas, pas de tarif global ! C’était en substance l’attitude du gouvernement, qui gèle depuis plus d’un an le passage en tarif global, faute, dit-il, de réelles informations sur l’intérêt économique et les effets sur la qualité de la prise en charge de cette formule.

Le fameux rapport de l’Igas tant attendu vient d’être rendu public. Et sa première préconisation est de rouvrir, dès cette année, la possibilité aux établissements de choisir entre tarif partiel et tarif global. Mais l’Igas, qui reconnaît que la tarification globale coûte aujourd’hui cher, propose dans le même temps de revoir ses règles du jeu.  La mission encourage par exemple les ARS à muscler la négociation et le suivi du passage en tarif global avec les Ehpad. Elle propose aussi de lisser les effets du différentiel entre les valeurs respectives du point en tarif partiel et en tarif global ; elle a calculé que cette différence de 3 euros par place entre les deux engendrait entre 40% et 50% du surcoût de la dotation. L’inspection estime aussi nécessaire de permettre, dans le même temps, une meilleure rationalisation des soins en Ehpad : développer des programmes de gestion du risque, mutualiser les ressources entre Ehpad, mais aussi développer les PUI et encourager le recrutement de gériatres salariés.

Pour en savoir plus, lire le Mensuel des Maisons de Retraite n° 147 de janvier.  

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire