Actualités
4 mars 2019

Idec, familles :
des relations difficiles

Les Idec se retrouvent bien souvent seules face aux familles avec les difficultés que l’on connaît. Une des pistes pour tenter d’apaiser toutes ces tensions semble se situer sur le terrain de la pédagogie et de l’échange.

Les relations avec les familles arrivent régulièrement en tête des préoccupations des Idec qui se retrouvent bien souvent isolées face à ce type de problématiques. En effet, en raison de leur trop faible temps de présence, les médecins coordonnateurs sont rarement identifiés comme personnes « ressource » par les familles, et les directions ne peuvent, à juste titre, l’être sur la thématique des soins. Selon Blandine Delfosse, présidente de la FFIDEC, être l’interlocuteur privilégié des familles est loin d’être une tâche aisée. Tout d’abord car celle-ci est extrêmement chronophage, mais aussi car les familles, en raison de la charge que suppose l’accueil de leurs proches en établissement, s’inscrivent de plus en plus dans une relation client et sont très attentives aux soins prodigués.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire