Actualités
4 décembre 2017

IDE de nuit :
solution miracle ou fausse bonne idée ?

Nombreux sont ceux qui voient dans l’IDE de nuit une solution à beaucoup de maux. Les derniers en date : Monique Iborra dans le rapport de sa mission flash et le PLFSS 2018, qui consacre une enveloppe de 10 millions d’euros pour l’élargissement des expérimentations en cours. Un dispositif qui ne fait pourtant pas l’unanimité.

Comme le prouve le débat qui s’est tenu lors des dernières Assises Nationales du Médecin coordonnateur, au cours d’une table ronde réunissant les syndicats de médecins coordonnateurs.

Pour ouvrir le débat, le Vice-Président du SNGIE , Renaud Marin La Meslée, a partagé sa vision sans mâcher ses mots : « il faut arrêter de prévoir [de telles enveloppes] pour des personnes qui rouleront toutes les nuits d’un Ehpad à l’autre ». Et si l’idée d’un IDE itinérant ne le convainc pas, il n’est pas plus séduit par la mise en place de postes à temps plein. Il rappelle en effet que pour avoir un poste à 100%, il faut 2,2 ETP, soit 110 000 €. Or, « Les résidents ont besoin d’avoir des AS de jour et non des IDE de nuit. On en est à la 5ème étude pour essayer de prouver que des IDE de nuit sont la solution alors que ce n’est pas le cas. »

Pour Florence Arnaiz Maumé, déléguée générale du Synerpa, ce constat ne correspond pas aux retours positifs de ses adhérents sur les expérimentations passées et les nouveaux appels à projet de mise en place d’IDE de nuit mutualisés. Consciente toutefois de l’écart qui peut exister entre la vision des directeurs et celle des médecins coordonnateurs sur l’utilité d’une telle mesure, elle a appelé à une concertation entre ces acteurs afin de parler d’une seule voix : si cela ne sert à rien, il faut le faire savoir aux pouvoirs publics. Mais il ne faut pas prendre cela à la légère : la gestion des nuits en Ehpad est centrale, « sinon on n’aurait pas bloqué 10 millions », conclut la déléguée générale.

Un débat que nous ne manquerons pas de poursuivre lors des prochaines assises des Ehpad qui auront lieu les 12 et 13 mars 2018.

 

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire