Actualités
4 avril 2012

Hollande propose, Bachelot critique

Dans un entretien accordé à la Nouvelle République du Centre Ouest, le candidat socialiste à la présidentielle propose un «doublement du plafond de l'APA à domicile pour les personnes âgées les plus dépendantes »et une « adaptation »annuelle de 80 000 logements pour favoriser le maintien à domicile. Roselyne Bachelot crie à la démagogie.

 

C'est dans un entretien accordé, le 2 avril, à La Nouvelle République du Centre Ouest que François Hollande fait cette proposition. En soulignant que la demande principale des Français est de pouvoir rester chez eux, et rappelant que l’allocation personnalisée d’autonomie est une avancée de l’ère Jospin, le candidat du PS propose un doublement du plafond de l'APA à domicile pour les personnes âgées « les plus dépendantes » (sans préciser si cette mesure ne concernerait donc que les GIR 1 et 2). Cette possibilité de revalorisation des plans d'aide se doublerait d'un soutien accru à l'adaptation des logements, à raison de 80 000 par an.

Ces deux nouvelles mesures s’accompagneraient du vote d’une « loi d'adaptation de la société au vieillissement de la population », proposition qu’il avait déjà avancé dans le questionnaire du Mensuel des Maisons de Retraite et du Journal du Domicile & des services à la personne.

Roselyne Bachelot, l’encore ministre des Solidarités mais surtout en ce moment soutien actif du candidat Sarkozy, a réagi à cette sortie par un communiqué, taxant de « promesses démagogiques, non financées » les propositions du candidat socialiste. Elle a fait ses calculs ; selon elle, un doublement du plafond de l'APA et l’adaptation de 80 000 logements coûteraient respectivement un milliard d'euros supplémentaires (donc deux milliards en tout) sur le prochain quinquennat. 

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire