Actualités
@ Patrick Dagonnot

11 juillet 2019

Habitat inclusif :
les « nouveaux chez soi » s’organisent

Le concept d’habitat inclusif consacré par la loi ELAN de 2018 a fait l’objet d’un décret détaillé publié au J.O le 25 juin. Le surlendemain, le Mensuel des Maisons de Retraite organisait les 1ères Assises de l’habitat intermédiaire pour séniors. Histoire d’aborder un sujet dont trop peu d’Ehpad ont peut-être à ce jour saisi l’importance majeure.

Tout vient de l’article 129 de la loi du 23 novembre 2018 relative à l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi « ELAN », loi, il faut bien le dire, passée assez largement inaperçue dans les cercles médico-sociaux.

Un décret sur l’habitat inclusif

C’est cet article qui définit l’habitat inclusif « destiné aux personnes handicapées et aux personnes âgées qui font le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé, entre elles ou avec d’autres personnes… ». Cet habitat peut prendre toutefois plusieurs formes. Il peut être « un logement meublé ou non (…) loué dans le cadre d’une colocation » ou un « ensemble de logements autonomes destinés à l’habitation, meublés ou non, situés dans un immeuble ou un groupe d’immeubles comprenant des locaux communs affectés au projet de vie sociale et partagée ». Ce même article 129 créé un « forfait pour l’habitat inclusif » qui sert à financer le « projet de vie sociale et partagée ». Il est attribué à toute personne âgée en perte d’autonomie résidant dans un habitat répondant aux conditions fixées dans un cahier des charges national.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités