Actualités
15 septembre 2022

Formation des aides-soignants : on marche sur la tête

Dans un communiqué diffusé le 29 août, le Comité d’entente des formations infirmières et cadres (Cefiec) alerte les autorités sur un certain nombre de problématiques au sujet de la réingénierie des formations d’aides-soignants. Deux points sont particulièrement problématiques : la mise en place d’une double rentrée en septembre et janvier et les modalités de validations des blocs de compétences. On vous explique.

Prévue pour septembre 2020 par l’ancienne ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, la nouvelle formation des aides-soignants et des auxiliaires de puériculture avait été actée finalement par un arrêté publié au Journal Officiel en juin 2021. La crise sanitaire était passée par là et l’ensemble des décisions dépendant du ministère de la santé avaient pris un sacré coup au niveau calendaire.

À l’époque, c’est-à-dire en février 2020, des mesures pour renforcer l’attractivité du métier d’aide-soignant avaient été annoncées, dont la proposition phare du rapport El Khomri consistant à supprimer le concours d’entrée. Le constat se voulait déjà alarmant : la Drees constatait alors que le nombre de candidats au concours d’entrée à la formation d’aide-soignant avait chuté de 42 % depuis 2014.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire