Actualités
30 décembre 2022

Fin de vie : le débat est lancé

La Convention citoyenne sur la fin de vie a officiellement été lancée le 9 décembre par le Conseil économique, social et environnemental.

Des travaux qui devraient déboucher sur un avis qui sera transmis au gouvernement le 19 mars. Il lui appartiendra alors de faire évoluer, ou non, le cadre légal autour de la fin de vie et de légaliser le suicide médicalement assisté. Cette démarche fait suite à un premier positionnement du Comité consultatif national d’éthique, le 15 septembre (voir JMC 98), qui avait ouvert la porte à cette option sous de nombreuses conditions. Selon MCOOR, la principale association de médecins coordonnateurs, qui a publié un communiqué le même jour, l’ouverture de la Convention citoyenne sur la fin de vie fait surgir une épée de Damoclès sur la tête des résidents d’Ehpad, avec la perspective d’une loi qui potentiellement pourrait imposer aux structures la pratique de l’euthanasie ou du suicide assisté. « La grande majorité des résidents est atteint de maladies neurodégénératives. Ils ne sont plus en capacité de donner un avis éclairé. L’application d’une directive anticipée rédigée avant l’apparition de leur maladie leur retirerait le droit de pouvoir changer d’avis si cette directive devait être applicable, au prétexte que leur vie ne serait plus digne ! », affirme le communiqué.


Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire